Des objets connectés ingénieux… et qui se vendent également !

logoCOC« Si Jérôme accepte de porter un cookie, c’est qu’il est d’accord ! » précise Rafi HALADJIAN, entrepreneur Français, créateur en 2005 de KAROTZ, l’un des tout premiers objets connectés grand public. Ne doutons pas que, derrière cette assertion, a été bien observé l’intérêt réel porté par les futurs utilisateurs à Mothers, la nouvelle génération de produits connectés de Sen.se (distinguée au CES de Las Vegas).

Et pourtant en France, bon nombre d’entreprises privilégient un marketing de l’offre. Le techno-push et la culture de l’ingénieur dominent le pilotage de l’innovation et les aides qui l’accompagnent. C’est ainsi… et sur 3000 idées, un seul produit arrivera sur le marché, et 75% des utilisateurs des ICT ressentent du stress lors de leur utilisation (1).

 La Cité de l’Objet Connecté permettra de passer rapidement de l’idée à la production, en relevant le défi du coworking entre concepteurs d’objets et industriels. Elle favorisera également la bonne intégration des technologies (électronique, capteurs, réseaux de communication, nouveaux matériaux…).

C’est aussi un enjeu formidable pour les sciences humaines, sociales et marketing.

Il y a deux fois plus d’entreprises alliant innovation technologique et marketing en Allemagne qu’en France (2). A Angers, la COC est donc une belle opportunité pour travailler sur ce changement de paradigme. Apprendre à mieux articuler les logiques de conception et celles du marketing amont. Aider les entreprises à faire leur miel de nouvelles méthodologies de travail, plus transversales, source d’une plus grande créativité. Concevoir des outils pour développer des services réellement pertinents au regard des utilisateurs… et les rendre accessibles aux Pme.

 

En 25 ans, que d’objets technologiques ont frappé à la porte d’Angers Technopole, en BtoC ou en BtoB ! Et combien sont repartis avec une autre approche de leurs domaines d’applications et une vision plus fine et proche de la réalité d’un marché potentiel.

Angers Technopole relève donc le défi de créer les dispositifs et outils adéquates à la conception d’offres pertinentes.
Son incubateur, son accélérateur de projets numérique Add On, ServéO révélateur de services innovants (lancé avec le cluster orléanais Nekoé / Aktan)
sont au service des plus belles ambitions que drainera la COC.

 

Olivier GARDAIS – Conseiller innovation et partenariat R&D

 

(1)  Living lab for User Driven Open Innovation EU 2009

(2)  Eurostat CIS 2010 – Industrie 2.0 rapport McKinsey Global Institute



Partager cet article :

Copyright © 2017 Angers Technopole | Plan du site | Mentions légales | Accès Cospi | Réalisation : A4 Éditions / MonaGraphic.